HISTORIQUE

un grand projet rassembleur…

 

La Samaritaine de Mont-Tremblant est le fruit de plusieurs années de travail.
Il y a 25 ans, Soeur Alice Filion, avec l’aide de quelques paroissiens et du curé de l’époque, ouvre un Comptoir de vêtements au sous-sol du presbytère de Saint-Jovite. Plus les années passent, plus le local se remplit et plus le manque d`espace devient évident.
Le projet : Un local pour un organisme d’entraide qui regrouperait, sous un même toit, tous les services susceptibles de venir en aide aux gens dans le besoin.
Soeur Alice, le curé Marc Richer, les bénévoles, les professionnels et les entreprises se mettent à l’oeuvre. En mars 2003, les travaux de construction commencent et l’ouverture de La Samaritaine au grand public a lieu le 11 août 2003.
En plus de se procurer de la marchandise à prix dérisoire, les gens peuvent se rendre à la Samaritaine pour y déposer leurs dons.

14 juin 2002 – Article paru dans le journal Point de vue Laurentides :

Un projet d`entraide, né d’une idée qui germe depuis quelques années dans la région, voit le jour dans les Hautes Laurentides. Avec l’aide de plusieurs concitoyens, M. Marc Richer, curé de 10 paroisses de la région de Mont-Tremblant et M. Guy Parent, déjà impliqué à fond dans la communauté ont mis sur pied une nouvelle oeuvre de charité qui vise à s’attaquer très activement à la pauvreté dans la région en offrant une aide matérielle aux enfants et aux familles dans le besoin. Le premier objectif des argents amassés pour cet organisme vise à financer un établissement où l’on entreposera vivres et meubles, en plus de fournir un support moral aux familles dans le besoin grâce à l’approche humaine des bénévoles. La Samaritaine de Mont-Tremblant est née.

En service dans la région depuis 6 ans, le curé Richer estime que cette oeuvre reflètera parfaitement le dynamisme et la volonté d’aider les gens de la région. ¨ Lorsque je suis arrivé à Saint-Jovite, j’étais étonné de voir des gens – souvent des parents – venir fouiller dans la petite cave exigüe du presbytère pour trouver des vêtements et de la nourriture pour leurs enfants. J’ai réalisé que cette pratique courante était due à la générosité des gens, qui avait l’habitude de venir porter des éléments dans les contenants à l’arrière du presbytère.¨ Cette pratique a pris de l’ampleur et, depuis quelques années, l’espace est devenu nettement insuffisant. ¨ Nous devons présentement refuser des objets, surtout des meubles, faute de place. Nous essayons tant bien que mal de diriger les appels aux bonnes personnes pour éviter l’entreposage, mais le problème d’espace est bien réel.

Depuis plusieurs années, plusieurs concitoyens et organismes de la région se sont impliqués activement dans le dossier de l’entraide communautaire. Grâce à MM. Parent et Richer, un regroupement officiel se divisant en deux comités d’administration est responsable de la prise de contact avec différents intervenants-clés dans le processus de mise en branle du projet et le comité de soutien veille à organiser des activités de financement, celles-ci tant cruciales à la continuité du projet. La Samaritaine de Mont-Tremblant vient donc en réponse à un problème alarmant et offre une logistique permettant d’augmenter l’efficacité des actions prises ainsi que la quantité et la qualité des ressources disponibles.

Organisme de bienfaisance enregistré 856106737RR001.
Reçu officiel disponible pour vos impôts.